Monday, February 20, 2012

Support CAW Local 2182 Marine Communication Officers! Speak out against Harper’s reckless austerity measures

As many of you are aware, the Harper government is steadily pushing its federal austerity program on working people. The feds made it clear during the last election that about 80,000 public sector jobs would disappear – or one-third. So far, we’ve seen various government Ministries oversee big cuts to staff, including thousands at Environment Canada, Human Resource and Skills Development Canada, Statistics Canada, and many others still on the way.

Even the Canadian Coast Guard couldn’t escape Harper’s axe, despite the fact these cuts could put people’s lives in serious danger.

CAW Local 2182 members work for the Coast Guard. They are Marine Communications and Traffic Service officers. They’re stationed at 22 centres located along Canada’s (very large) coastline. They are the eyes and ears that watch our waterways, watching everything from tankers moving in and out of ports to recreational boaters who may require rescue at sea.

This is important work. A missed distress call or a delayed response could mean the difference between life and death. However, it seems no work is too important when it comes to saving a few federal bucks.

The Coast Guard is proposing cuts to servicing hours at 11 of these 22 centres. They think they can run these centres more efficiently, by trimming work hours during “off-peak” times of the day – rolling the dice that no emergency situation arise during those times.  This means staffing levels could be significantly reduced. MCTS officers will have to handle double the workload – or more, in cases that fellow officers are on leave or taking mandatory training.

During a recent “dry run” of this austerity initiative, there’s already been a situation where a vessel in difficulty requesting assistance via radio was missed on Pacific waters. Thankfully, the call was picked up by a neighbouring station (with overlapping coverage of the area), and crisis was averted. What if that call hadn’t been picked up? Why are the federal government and Coast Guard playing this dangerous game?

CAW Local 2182 leaders, with the support of Opposition MPs (Fin Donnelly and Philip Toone), have launched anational petition opposing this wrong-headed cost saving initiative and calling on the government to reverse these cuts. The petition also calls on the government to s    top the closure of marine rescue sub-centres in Quebec City and St. John’s.

Please take a moment to print off and fill out the attached petition. These will be presented to the House of Commons in the coming month.

This is a small, but important, gesture in support of our Local 2182 sisters and brothers.

For more information, you can contact CAW Local 2182 President Martin Grégoire (gregoire@globetrotter.net) or Pacific Region Director Allan Hughes (DDDCQ@shaw.ca)

In solidarity,
Angelo


Aux sections locales des TCA partout au Canada

Appuyez les officiers des communications maritimes de la section locale 2182 des TCA!
Prononcez-vous contre les mesures d’austérité insouciantes du gouvernement Harper (pétition en pièce jointe)!

Bonjour!

Comme plusieurs d’entre vous l’aviez constaté, le gouvernement Harper impose sans relâche son programme fédéral de mesures d’austérité sur les travailleurs. Le gouvernement fédéral avait bien précisé lors des dernières élections que près de 80 000 emplois de la fonction publique allaient disparaître, soit le tiers. À ce jour, nous avons vu plusieurs ministères du gouvernement effectuer d’importantes compressions de personnel, touchant notamment des milliers d’employés à Environnement Canada, Ressources humaines et Développement des compétences Canada de même qu’à Statistique Canada, et plusieurs autres compressions sont à venir.

Même la Garde côtière canadienne n’a pu échapper à la hache du gouvernement Harper, en dépit du fait que ces coupes pourraient mettre sérieusement en danger la vie des personnes.

Les membres de la section locale 2182 des TCA travaillent pour la Garde côtière. Ce sont des officiers des Services de communication et de trafic maritimes. Ils sont en poste dans 22 centres situés le long des (très grandes) côtes du Canada. Ce sont les yeux et les oreilles qui surveillent nos voies navigables, qu’il s’agisse des pétroliers entrant et sortant des ports jusqu’aux bateaux récréatifs ayant besoin d’un sauvetage en mer.

Ce travail est important. Un appel de détresse manqué ou une réponse retardée peut faire la différence entre la vie et la mort. Or, il semble qu’aucun travail ne soit trop important lorsqu’il est question d’économiser quelques dollars au fédéral.

La Garde côtière propose de couper les heures de service dans 11 des 22 centres. Elle pense pouvoir gérer ces centres de manière plus efficace en diminuant les heures de travail pendant les heures « creuses » de la journée, en espérant aveuglément qu’aucune situation d’urgence ne se présentera pendant ces heures. Ce qui signifie que le personnel pourrait être considérablement réduit. Les officiers des Services de communication et de trafic maritimes devront assumer une double charge de travail, ou plus, lorsque leurs collègues officiers seront en congé ou en formation obligatoire.

Lors d’un récent « essai pilote » de cette mesure d’austérité, une situation s’est déjà présentée où une demande d’aide par radio d’un navire en difficulté n’a pas été captée sur les eaux du Pacifique. Heureusement, une station avoisinante (dont la zone de couverture se chevauche) a reçu l’appel, et une crise a pu être prévenue. Que serait-il arrivé si l’appel n’avait pas été capté? Pourquoi le gouvernement fédéral et la Garde côtière jouent-ils à ce jeu dangereux?

Les dirigeants de la section locale 2182 des TCA, avec le soutien de députés de l’opposition (Fin Donnelly et Philip Toone), ont lancé une pétition nationale contre cette initiative aberrante de réduction des coûts et réclament au gouvernement d’annuler ces coupes. La pétition demande aussi au gouvernement de suspendre la fermeture de centres auxiliaires de sauvetage maritime à Québec et à St. John’s.

Veuillez prendre le temps d’imprimer et de remplir la pétition en pièce jointe. Cette pétition sera présentée à la Chambre des communes le mois prochain.

C’est un petit geste d’appui, mais fort important, pour nos consœurs et confrères de la section locale 2182.

Pour obtenir de plus amples renseignements, vous pouvez communiquer avec le président de la section locale 2182, Martin Grégoire (gregoire@globetrotter.net), ou le directeur de la région du Pacifique, Allan Hughes (DDDCQ@shaw.ca).

En toute solidarité,

Angelo DiCaro
Service des communications des TCA




No comments:

Post a Comment